Trop épais mais non

Ne pestez plus. Ne balancez pas votre machine.
Les épaisseurs ne sont pas impossibles, il y a moyen de s’en sortir.

Je vous explique, je vous montre et je vous laisse la gloire de les vaincre 😉

Maintenant, que ce soit un jeans ou un manteau, vous pourrez tout réussir.

.

Quel est votre futur projet contenant des épaisseurs ?

.

Sac à vrac

Depuis quelques temps, les interdictions pour les sacs en plastique tombent et se repoussent les unes après les autres. En juillet, ce devait être la fin des sacs distribués dans le commerce. Pourtant, on en trouve toujours. L’excuse, parfois, c’est qu’ils seraient oxodégradable (une vaste supercherie).

Bref, entre ces mesures qui ne fonctionnent pas et ma poubelle qui déborde, j’ai choisi de lutter. Je passe au durable (qui doit être compostable d’ailleurs). Je me crée des sacs dits « à vrac ».
Ce sont de petits sacs pour les fruits, les légumes, les céréales, tous les trucs que l’on achète non emballés. Mais comme il faut les peser, ces sacs doivent être légers comme une plume.

J’ai donc choisi de les faire en voile de coton, avec le lien le plus fin et léger que j’ai pu trouver. Pour me suivre dans cette démarche, je vous propose le tuto pour coudre le votre.

Maintenant, il ne reste plus qu’à convaincre gentiment mes commerçants que ce sera avec ces sacs ou alors sans moi. Et oui, le zéro déchet voir la simple réduction, ce n’est pas encore acquis pour tous.
C’est pourtant tellement plus joli.

.

Le merveilleux sac Boogie

Boogie Wonderland, Boogie Wonderland.
J’ai eu cette chanson en tête tout le long du test de ce patron. Attention, c’est un air qui reste toute la journée😉 Mais c’est exactement ça: un monde merveilleux qui donne envie de danser autour du patron.
Sacôtin a encore réussi à créer un sac génialissime.

Tout d’abord pensé pour les mamans qui ont besoin de transporter leur nécessaire à bébé, ce sac s’adapte parfaitement pour une virée en week-end ou une activité sportive.

En dimensions, il fait partie des grands Sacôtin avec une largeur de 40 cm, une hauteur de 30 cm et une profondeur de 18 cm. Pour y ranger votre matériel, Boogie offre 6 poches (extérieur: 2 poches élastiquées et 2 poches plaquées; intérieur: 1 grande poche zippée et 1 double poche élastiquée). Oui, tout ça. Avec Boogie, pas d’excuses pour caser le biberon, la gourde ou les chaussons.

Les nouveautés couturesques avec ce sac, ce sont les poches élastiquées, le fermoir tourniquet et la couture complète à la machine (mais ça, c’est pour nous faciliter la tâche). Cette fois-ci, c’est un niveau avancé donc je ne le conseille pas à celles qui sont pressées ou débutantes (mais on ne reste pas débutante éternellement).

Pour ma version, j’ai choisi un polyester vert canard à effet lin que j’ai entoilé pour avoir plus de maintien (et pour lutter contre l’effilochage [mais il est trop beau]). La doublure est en fin coton noir.
J’ai choisi de le faire ton sur ton pour l’extérieur [parce que je raffole de ce tissu].
La Mercerie des Créateurs nous a offert un kit complet pour tout ce qui est bouclerie et mercerie. Encore une réussite car les éléments sont tous de très bonne qualité.
Les seules choses que je n’ai pas réalisé, ce sont les pieds et le fond de sac. Non pas que je ne le voulais pas mais le tissu étant tellement « sauvage », je risquais de le voir s’effiler.

En tout cas, j’en suis ravie et il sera parfait pour les voyages. Le Boogie pour moi et le Boston pour mon homme avec mon surplus, Wonderful !

Boogie, Boogie Wonderland.

Le chemin du mondes des Merveilles est sur le patron téléchargeable en pdf.
Suivez le lapin blanc en l’imprimant chez vous.
N’ayez pas peur de la Reine de Cœur, des tutoriels sont à disposition sur le site (avec des photos) pour vous apprendre le croquet les techniques.
Pas besoin de boire de potion pour passer la petite porte, c’est toujours un petit prix de 5,50€.

Ne vous perdez pas dans le labyrinthe, choisissez un kit de la Mercerie des Créateurs pour retrouver votre chemin.

Au choix, il y a le kit mini (élastique, bouton magnétique, fermoir tourniquet, pieds de sacs), le kit de base (2 zips, élastique, bouton magnétique, fermoir tourniquet, pieds de sacs, fond de sac) et le kit complet ( 2 zips, élastique, bouton magnétique, fermoir tourniquet, pieds de sacs, fond de sac, mousquetons tournants, anneaux D et embouts de sangle).

Est-ce que vous aussi vous avez envie de sortir la boule à facettes et le pantalon patte d’eph pour rejoindre le pays merveilleux de Sacôtin ?
Votre Boogie, vous le prendrez sport, voyage ou bébé ?

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Simplicity Automne 2016

Je ne vous ai pas encore parlé de la nouvelle collection d’automne de Simplicity.
Il y a eu une collection pré automnal. Comme souvent chez eux, il y a des petites collections entre les saisons. Mais là, c’est la vraie, celle qui sort en fin d’été et qui annonce les couleurs d’Halloween.

Outre les tenues de saison et les costumes [que j’attends toujours avec impatience], cette année, il y a 2 modèles de lingerie. Oui, de quoi se faire de jolis ensemble soutien-gorge/culotte.

Voici ce que j’ai repéré:

S8228 – Un ensemble de lingerie des plus mignons.

S8229 – Un soutien-gorge à balconnets et une culotte de Mamy !?

S8233 – Des ensembles gothic lolita (EGA ?)

S8234 – Une robe très gothic lolita dans la collection Alice au pays des merveilles.

S8237 – 2 robes mignonnes, aussi de la collection Alice au pays des merveilles.

S8242 – Un ensemble veste et jupe de style rétro, pour retrouver les superbes lignes des années 1940.

.

Et pour voir l’ensemble de la collection, je vous ai mis toutes les images en dessous.

Pour voir la collection plus en détails, c’est par là.

Et vous, qu’est-ce qui vous plait dans tout ça ?

.

A l’anglaise

Welcome to O’Kryn Prod
I hope you are well
and don’t be afraid … of the seam ripper

Non, promis, je m’arrête là.
Pourtant, on va parler tout de même de couture anglaise. Oui, vous savez … ce truc qui parait-il est si génial mais totalement illogique. Mais bon, on le sait bien les anglais* font tout à l’envers ^^

Alors, la couture anglaise, c’est commencer par coudre ses pièces envers contre envers.
Oui oui, tout l’inverse de d’habitude ! Donc on commence ainsi avec juste un petit morceau de la marge de couture, disons 0,5cm.
Une fois que c’est fait, on retourne les pièces pour qu’elles soient endroit contre endroit. Le sens normal mais avec déjà le bord cousu. Et là, on recoud avec le reste de la marge de couture soit 1cm.

Ouais, c’est zarb’. On se retrouve donc avec la première couture prise en sandwich (ah, ces anglais !) dans la 2e. Mais au final, aucun bord ne dépasse, le travail est plus propre et c’est … wonderful sweetness** !

What ? Vous n’avez rien compris. My dear, c’est not possible.

Alors convaincu(e) ?
Je vous remets un petit nuage de lait dans votre thé ?

.

*Sachant qu’en anglais, ça s’appelle « french seams », c’est à se demander qui des 2 à inventer la chose. En tout cas, de chaque coté de la Manche, chacun trouve que c’est suffisamment tordu pour venir de ceux d’en face.

**d’une douceur merveilleuse.

PS: je les aime bien les anglais, surtout avec leur fish&chips. N’allez pas croire le contraire.

Raccorder le biais

Coudre du biais, c’est bien. Le finir proprement, c’est encore mieux.
Avant de connaitre la bonne technique, je raccordais mes biais en faisant un petit ourlet et en espérant très fort qu’il serait bien droit lors de sa couture. Le résultat était très aléatoire et pas très joli. En le cachant dans un angle ou à l’arrière de l’encolure, je tentais de cacher les dégâts.

Maintenant, je n’ai plus à m’inquiéter car la technique est simple et d’une discrétion sans faille.

.

.

Le biais en rond

Coudre du biais, c’est bien. Le faire sur un bord droit, ce n’est pas si compliqué.
Mais sur un bord courbe ? C’est pas sorcier non plus.

Je suis un peu en retard pour partager mes vidéos sur le blog mais c’est en train de rentrer dans l’ordre. Pas de panique (et prenez une serviette😉 ).

.

.