Voici revenue la collection de printemps et Vogue reprend ses anciennes habitudes: so drama. Des vêtements au métrage indécent, des coupes portables uniquement sur tapis rouge. C’est le retour du style « trop chic pour le quotidien ». Bonne ou mauvaise chose ?

Une collection véritablement haute-couture.
La pièce qui m’a le plus étonnée est la robe V1782 qui demande 7m de tissu avec de nombreuses découpes, d’énormes manches gigot et un style qui correspond parfaitement à des soirées guindées mais arty.

.

Ma petite sélection

Le V1783, une robe chemise évasée en 2 longueurs avec des manches pagode. Le plus haute-couture de cette robe, c’est les découpes et le métrage important sur la partie jupe. Pour réaliser la robe longue, il faut 6m20 !

.

La jupe V1787 avec sa coupe déstructurée et sa ceinture arrondie. J’aime bien cette réinterprétation même si elle demande un ajustement parfait pour éviter de la perdre en cours de journée.

.

Voir la collection complète sur le site de la marque: ici.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Envie de red-carpet ou vous passez votre trophée ?

La Lily Box

Cet été, j’ai cousu un petit quelque chose de bien différend de d’habitude: une box à goûter.

C’est un petit sac, plein de poches, qui permet de transporter tout le nécessaire pour emmener son goûter avec soi. Mais pas un goûter rapide, non. Un goûter de luxe.
Car oui, il y a moyen d’y mettre une voir deux tasses, des gâteaux par dizaines, des sachets pour boissons chaudes et tout ce que l’on voudrait pour se régaler.

Cette box Lily est un patron de Dodynette. Elle existe en 4 tailles et celle que j’ai fait, c’est la version goûter ou taille 2.
Les autres modèles sont la taille 1 « box à thé », la taille 3 « lunch box » et la taille 4 « box pique-nique ».

les 4 box Lily – image de Dodynette

Au premier abord, ça parait compliqué quand on voit toutes les pièces du patron.
En fait, elles s’assemblent presque toutes en une seule, pour n’avoir qu’une grande base, des poches, des rabats et des petites attaches.
L’ensemble est très astucieux mais je ne vais pas vous révéler les secrets du montage.

Kit couture – tout le matos pour faire une box Lily en taille 1

Dodynette propose aussi des kits comprenant tout le matériel nécessaire pour coudre ces box. Plus besoin de se prendre la tête pour coordonner les tissus, les biais et tout le reste.
Il n’y a plus qu’à choisir l’ensemble des couleurs et de commander son ensemble préféré.

Une fois finie, vous pouvez y glisser tout votre nécessaire à gouter ou à déjeuner, selon la taille choisie. Les nombreuses poches permettent d’y glisser toutes les douceurs indispensables pour se requinquer.

Je vous laisse découvrir ma version en vidéo.

En tissus, j’ai choisi

Retrouvez le patron ici: Box Lily.
Les kits tout prêts par là.

Envie de vous coudre une petite ou une grande box afin d’emmener vos délices au bureau ou en sortie ? Voir même simplement pour faire un pique-nique dans le jardin ?

Le titre est très explicite. J’ai encore acheté des tissus, juste parce qu’ils étaient jolis !

Mais je ne pense pas être la seule à faire ça, non ? Avouez que vous avez aussi craqué sur un bout de coton [ou autre] avec l’espoir qu’un jour, ce serait votre plus belle parure.
Trêve de bavardage, voici la vidéo où je vous montre l’étendue du délit.

Mes tissus te font envie ? Les voici, tous listés, répertoriés, dans l’ordre d’apparition et prêt à être commandés. Y’a plus qu’à cliquer:

  • Plaid marron, celui qui est parfait pour faire des peluches toutes douces.
  • Batik à fleurs, parce que le batik, c’est trop joli. En appliqué, en doublure ou sur des accessoires, c’est parfait à combiner avec du noir ou l’une des couleurs des fleurs.
  • Cretonne ginkgo: rupture de stock. Trop beau mais trop tard, il a été victime de son succès.
  • Oxford imperméable galaxy, en SHL pour moi. Mais en sac qui résiste à la pluie, ça le fait aussi.
  • Flanelle bio. Douceur, naturel et tellement de possibilités.
  • Gabardine noire rayée blanc. Prohibition, féminin/masculin. Il est temps de sortir les rayures pour un voyage dans le rétro-stylé.
  • Minky flocons ou la douceur de la prochaine peluche de Noël. Non, tu ne sauras rien, c’est une surprise.
  • Suédine double face marron pour une extension gratuite du petit ourson ^^
  • Cretonne vert noël: rupture de stock.
  • Livre « Un petit bout de fil – atelier de couturière »ou comment se faire des accessoires utiles pour coudre et ranger facilement dans un joli mélange de tissus assortis.

.

Et pour rappel, le patron des oursons est disponible ici (clic-clic).

Oberon de O’Kryn Plush – Visage Sourire

.

Oberon de O’Kryn Plush – Visage Coquin

.

Sur ce, je vous laisse, il parait qu’il a une méga promo ce week-end (12-14/03/21) sur le Makerist français et le Makerist américain (et le dollar reste plus faible que l’€uro ^^ ).
Surtout n’en parler pas à mon banquier, je ne voudrais pas qu’il fasse une syncope.

Objet du mail: [censuré] & O’Kryn Plush – Partenariat commercial => Waouh, une Nième proposition de partenariat !

Bonjour [toi, t’as oublié d’aller voir comment je m’appelle. En plus, recopier mon nom de blog est trop difficile pour toi, pauvre petite chose],

J’espère que vous allez bien malgré la situation actuelle. Oh, la jolie formule de politesse, tentative d’approche spécial virus. C’est pas bien de jouer avec l’actualité.

Je suis [censuré] de chez[censuré], la seule marketplace spécialisée dans les fournitures pour « tout faire soi-même ». Mais bien sur, comme si t’étais la seule. A vue de nez, je peux déjà t’en citer 3 ou 4 sans ouvrir google alors seule, c’est un grand mot ! Chez [censuré], nous sommes convaincus que le « faire soi-même » est avant tout un mode de vie et un engagement ! « Mode de vie », « engagement », j’ai comme l’impression d’avoir ouvert un livre de marketing ^^

Peut-être nous connaissez-vous déjà ? Notre fondatrice [censuré] défend régulièrement nos valeurs dans les médias, récemment sur BFM TV, dans Capital sur M6, sur France Info ou encore dans Marie-Claire Idées. Alors là, les références: BFM TV, M6 et France Info, j’allume ces chaines quand je veux entendre piailler des âneries dans tout mon salon. Quand à Marie Claire Idées, le site qui a bien trop de liens affiliés et aberrants sur ses articles écrits en 4e vitesse à base d’idées stéréotypées, tu vois ce que j’en pense. Bref, nous n’avons pas les mêmes valeurs. je vous imagine bien libéraliste et orienté à droite touchant un peu l’extrême.

Nous proposons déjà un catalogue de plus de 100 000 fournitures, réparties en 12 catégories : Déco, Mercerie & Art du fil, Peinture & Dessin, Bijoux DIY, Cosmétiques DIY, Cuisine, Activités Enfants, Art du Papier, Art floral, Jardin, Entretien Maison, et Fournitures et Papèterie. Waouh, tout ça ! Vous êtes le prochain Amazon du DIY, écrasant les petites enseignes de loisirs créatifs pour vous offrir des villas souterraines en Nouvelle-Zélande ?

[censuré], c’est aussi une communauté de créateurs qui partagent des conseils avec nos 22 000 followers sur Instagram, ou sur notre site dans la rubrique Tutos & Inspirations. Petit joueur par dessus le marché ! Non parce que sérieusement Makerist tape à 37,6K, Mondial Tissus à 70K et Cultura à 135K.

Ce qu’apprécient nos clients ? Le large choix que nous leur proposons, et de trouver toutes leurs fournitures pour tout faire eux-même sur un seul site. Vous leur avez demandé ? Parce que ça sens le marketeux à plusieurs lieues.

J’aime beaucoup ce que vous faites et je pense que vos produits auraient toute leur place sur [censuré]. La belle phrase toute faite. C’est bien pour ça que vous n’êtes pas en mesure de citer ce que je crée ?

Vous trouverez en PJ une présentation plus détaillée de notre site, et je serais ravie d’échanger par téléphone ou e-mail avec vous. Avez-vous des disponibilités pour un échange téléphonique cette semaine ? Ah oui, je l’ai trouvé ta pièce jointe et après mes remarques sur ton mail, je vais te donner le fond de ma pensée sur ta plaquette promotionnelle.

En cliquant ici , vous aurez directement accès à mon agenda pour prendre un premier contact. Parce qu’en plus, il faut prendre rdv pour un premier contact !? Je croyais qu’un mail suffisait. On est plus copine de DIY ? On entre direct dans le Buzinaisse de plein pied. C’est toi le boss et moi le sous-fifre ?
Si tu manques d’originalité, je connais plein d’autres scénarios bien plus amusants, même certains qui sortent du cadre BDSM. C’est pour dire !

Je vous souhaite une belle journée, et je vous dis à très bientôt ! Formule de politesse qui ne porte pas très loin mais bon, c’est d’un redondant maintenant !

Voyons t-y voir c’te foutu plaquette et les choses importantes qui en ressortent: à savoir combien tu veux me prendre pour concurrencer Etsy et consort.

FRAIS
Il n’y a pas de frais par produit listé.
L’abonnement pour vendre sur la plateforme est
de 39€ HT / mois. Il est offert pour les premiers
mois de collaboration, jusqu’à juin 2021. => ça va, tu te prives pas sur l’absence de frais en imposant un abonnement à plus de 40€/mois. Bref, que les créateurs vendent ou pas, t’as déjà de quoi faire vivre ton site et entretenir tes voitures de luxe avec chauffeur.

COMMISSION
Une commission sera prélevée sur la
transaction. Elle s’élève à 15% HT calculés sur
le montant total de la transaction (produits et
frais de port) TTC. => 15% et hors-taxe, en supplément de ton abonnement ! Je serai en train de manger, que j’aurai eu de quoi m’étouffer. Pour ceux qui ne savent pas, Etsy facture 0,18€ + 5% (et frais de port non compris).


Il est certain que racketter les créatrices en imposant des tarifs pareils, ça va aider la création française à s’enfoncer dans la mouise.
Dis, c’est pas parce que tu te payes Anne-Charlotte de Cousu-Main, la seule qui n’avait pas décollé suite à l’émission,
qu’il faut prendre les autres créatives pour des cruches. Je trouve ce mail et cette plaquette totalement irrespectueux envers tous ceux qui passent des années à développer leur talent et à oser enfin le mettre en forme afin de le partager et d’en vivre décemment.

Chercher à se faire autant de beurre et à apposer ses grosses mains sales sur la crémière, ça me dégoute. Tu n’as rien compris à l’esprit du DIY et tu y as juste vu une manne financière à exploiter.
Ranges tes gros sabots de marketeux, ça ne prend pas avec moi.

Encore un été que je voulais couture et qui a tourné autrement.

Chaleur, canicule et petit lin qui traine. Toutes ces choses appelaient un haut léger pour profiter du farniente.
Les soldes se faisant aussi, j’ai zigzagué de sites en sites pour arriver sur celui de Sophie Denys.

Si vous ne la connaissez pas, c’est une parisienne qui s’est lancée dans les patrons de couture pour femmes, en même temps que j’ai lancé mes patrons de peluches. Elle avait lancé sa chaine couture pour montrer ses talents avant d’ouvrir sa boutique en ligne.
Vu les dates de début quasi similaires du lancement de nos entreprises, j’ai toujours une petite sympathie en voyant ses publications de réseaux sociaux.

Donc nous y voilà, il y a cette petite blouse Fara à prix ultra réduit. La coupe semble sympa, il y a plusieurs statures et peu de pièces.
Achat, impression, découpe, scotch. Nous y sommes: choisir la taille. 42 vous dites ? La réponse universelle !?

Après avoir martyrisé un Prince de Galles à coup de crayon et de cutter rotatif, j’ai repris les choses en 40.

Tu te dis « Ouais, pas mal. Elle nous fait juste sa tête de blasée, non ? ».

Si tu as l’œil, tu peux comprendre dès maintenant.

Et là, tu vois ?
Ce pli, cette voile, ce sac qui s’est posé sur mon fessier.

Pour tout te dire, c’est pareil devant mais comme la nature m’a doté d’une paire de seins, le tissu suit la ligne de la féminité et non celle de mon ventre à peu près plat. Et puis, il parait que les blouses tombent ainsi sur le devant, pour faire un peu d’air.

Cette toile est donc un abîme sans fond qui a tenté de m’entrainer avec elle. C’est l’adieu à la petite blouse d’été. Le patron qui ne sera pas appliqué ainsi.
Parce que non, je ne peux pas porter une blouse qui blouse tant, que je me sens comme un polichinelle ramolli.

Dos cambré ne rime pas avec Fara.
Après réflexion, je vois quoi modifier pour arriver à une tunique plus qu’à une blouse, conception potentiellement plus compatible avec mes courbes.

Les points positifs:
– ajusté parfaitement au niveau de la poitrine
– parfait pour cacher un petit bidou

Les points à tenir compte:
– la silhouette de la créatrice (sans le vouloir, elles créent pour elles et Sophie est grande et filiforme; moi pas)
– prévu pour un tissu de type viscose (vade retro saleté chimique ☥☥☥ )

Conclusion: pour moi, mon corps, mon cul et toutes mes courbes, à modifier dans les grandes largeurs à partir de la taille.

Ce patron est très bien en lui même. N’allez pas me faire dire n’importe quoi. Il ne convient simplement pas à toutes les formes, spécialement les miennes.

Bon, voilà le test rapide de Fara. Je suis fortement déçue de ma toile et je vais devoir (encore) reprendre tout ça pour arriver à un résultat.
J’ai choisi un patron qui n’est pas adapté à ma morphologie et je m’en veux de ne pas y avoir pensé.
Et toi, t’en penses quoi ?