Coudre un sac fourre tout

Pas de sac, pas de courses ?

Qui n’a jamais eu besoin de faire des courses non prévues et s’est retrouvé sans sac le moment venu ?
Moi, la première et je déteste ça. Entre devoir fourrer mes achats dans mon sac à main ou en avoir plein les bras, c’est vraiment pas pratique.

Le sac qui se coud en 2 min chrono

Voici donc LA solution: le sac fourre tout. Celui qui ne prend pas de place mais qui en 10 sec devient un méga contenant. Et bien sur, stylé car non, les sacs promotionnelles du magasin d’à coté ne sont que des panneaux de pubs sur bâche pliable.

Bref, avec celui-ci, tu as ta pièce de tissu et ton anse dans ton sac à main. Place prise = quasi rien.
Quand l’urgence d’un passage en boulangerie, en mercerie ou pour récupérer tous les beaux cailloux du petit se fait sentir. Tu sors tout ça, tu noues comme je te l’explique dans la vidéo et hop, *magie* un grand sac à disposition.

Comme tu peux le voir dans mes images, il y a moyen d’y mettre beaucoup de choses. Et malgré la simplicité de l’attache, les objets lourds ne sont pas un problème.
Si tu passes dans des zones un peu louches, tu peux aussi prendre les deux bouts des nœuds internes et les nouer ensemble. Ainsi les mains baladeuses n’auront pas accès à tes trésors.

Matériel pour coudre un sac fourre tout

– 90cm de tissu
– une anse https://tidd.ly/3DCwV5T

Les tissus utilisés dans la vidéo et les photos:
– Tissu bordeaux: https://tidd.ly/2W5OJF6
– Tissu bleu: https://tidd.ly/3k6s0kx

Tu veux conserver cet article dans tes bons plans ? Epingles-le sur Pinterest.

Pour me retrouver plus tard, pingle-moi sur Pinterest
Pour me retrouver, épingle-moi sur Pinterest

Si tu veux lire d’autres notes relatives à la couture, tu peux
– t’abonner à la newslettre* de ce blog (lien ici) et tu recevras un mail pour la suite de ce blabla sur ma couture d’été
– me rejoindre sur facebook (clic) où je balance des trucs quand ça me vient
– me suivre sur insta (clic) où j’essaie de mettre des jolies photos (et des stories depuis peu)
– découvrir les autres vidéos sur ma chaine youtube (clic)

A très vite mon petit chas.

*c’est wordpress qui gère donc j’ai pas accès à ton mail et il y a aucune pub. En plus, c’est tellement pas optimisé que tu peux lire l’article directement sur le mail reçu ><

Bilan pré-rentrée #1

Tout le monde se prépare à la rentrée et moi, je fais mon bilan des coutures de l’été.

Tout d’abord, je me suis inscrite à un groupe de couture sur facebook pour se motiver à coudre au moins 1 patron chaque mois: le groupe auquel tu peux venir participer si tu en as envie 😉

Tu me diras qu’avec toutes mes idées, je n’ai pas forcément besoin de ça. C’est vrai mais le challenge, de temps en temps, j’aime ça.
Je les ai rejoins fin juin juste au moment de l’annonce des projets pour juillet. Il y en a toujours 4 et on en choisit au moins à réaliser. J’ai pris l’option maillot de bain. Un peu risqué car je n’en avais jamais cousu et que ma surjeteuse dormait au fond du placard depuis belle lurette. Et bien, même pas peur !

Au passage, il y avait un challenge couture/photo sur le thème du maillot de bain, avec le modèle Gaston de Atelier Guillemette. Plein de thèmes pour plein de cadeaux. Mon préféré les 50€ de bons d’achat sur Makerist (où j’ai une liste d’envies à rallonge) avec le prix de la mise en scène. Ni une, ni 2, j’ai foncé.

Et v’là t’y pas que je commande mon tissu adoré qui existe en version maillot de bain: le galaxie de Panda Love Factory. Selon le tableau des tailles du patron (34-42-52) et une taille qui devrait être à 40 ou 42, il me fallait 1m20.
Toi aussi, tu trouves bizarre que les dimensions pour les autres métrages ne soient pas indiquées ?

Plus 4m de laminette et de la doublure à maillot de bain. Pour tout te dire, il n’existe qu’une sorte de laminette chez mon fournisseur habituel et … c’est pas vraiment celle qu’il faut. En plus, elle était sacrément raide alors pour l’étirer dans les zones où elle doit faire office d’élastique, c’était chaud.

Revenons à la mise en scène qui devait faire découvrir notre lieu de vacances. Casanière comme une hikikomori, c’est un peu le comble de chercher à faire découvrir ma destination. Bref, c’est pas l’imagination qui manque à la maison donc … tissu galaxie, envie d’ailleurs, dépaysement; j’ai mis le cap sur Alpha du Centaure.
C’est pas comme si je savais à quoi ça ressemble mais j’ai trouvé un super paysage galactique sur l’internet du web et j’y voyais déjà ma serviette pour bronzer sous une naine rouge.

Voilà pour le décor, le tissu. Ne restait plus qu’à assembler les 2. Et si tu as déjà regardé un minimum comment on fait des effets spéciaux, tu sais qu’il faut un fond vert (ou bleu mais vert, c’est tout de même plus fréquent).
Alors là, j’ai investi. En plus, je ne pouvais pas prendre le produit le moins cher en provenance de Chine car il me restait moins de 10 jours pour envoyer mon image.

J’ai donc choisi ce support à fond de photo.

Et ce fond vert d’une taille acceptable. Les 2 arrivaient en une semaine et c’était juste juste.
Je me dis que ça servira pour toutes les prochaines fois où je veux faire croire que je pars à l’autre bout du monde alors que je suis dans mon canapé ^^

Pendant que le facteur s’occupait des paquets, j’ai coupé le patron. D’ailleurs, je me suis loupée car à un endroit, j’ai laissé une marge alors que j’aurai pas dû.
Puis le tissu a subi sa découpe. La surjeteuse est sortie du placard et … j’ai remis tous les fils en place. Mama mia.
Quelques essais plus tard, j’avais un point à peu près ressemblant à celui de la notice et j’ai tout assemblé. C’était très rapide à faire, à part cette foutue laminette dont je t’ai déjà parlé.

L’essayage a été plus folklorique: trop grand au niveau dos alors que le reste allait très bien. Ma fameuse boulette de découpe de patron doit en être responsable. Je ne vois personne d’autre sur qui jeter la faute.
Donc les pans de coté dos gondolent et ne suivent pas le corps. Reste peu de temps pour le challenge, je joue la carte Malice: y’aura de la tricherie pour que la photo soit nickelle (du genre ce que font les vendeuses de robe de mariée alors que tu essaies une meringue qui peut en contenir 2 comme toi).

L’équipement photo finit par arriver. J’installe tout. Je ramène des accessoires.
Maquillage, stickers brillants, collier fait-maison, foulard dans les cheveux et laçage du maillot avec un fil au chinois. Ouais, les bords sont tendus avec cette astuce de filou et de face, on n’y voit que du feu.

Déjà pas mal, non !?
Pour tout te dire, j’ai fini par faire mes poses devant ma caméra car avec l’appareil photo, je devais me relever entre chaque prise. Tout bougeait, le temps était compté. Pas top top.
Quant à la pose qui se devait d’être un minimum élégante, j’ai aussi un peu dissimulé quelques complexes et réalités inavouables: une culotte de cheval et des jambes velues (mon coté yéti se refuse de souffrir pour quelques poils et ne cherche pas non plus à entretenir une jungle molletière à coup de rasoir).

Une fois que ça m’a semblé potable, j’ai cherché à effacer ce vert. C’était pas terrible et mon homme a pris le relais pour un résultat de compet’. On voit l’expertise du graphiste ^^

Voici Maxou des Étoiles, en vacances dans un autre monde. Avec l’Ewok qui venait de sortir, bien sur !
Ensuite, il a fallu expliquer tout ça. J’aime quand mon contexte est expliqué et donne l’ampleur du projet.

« Chers Vous,
Cette année, j’avais envie de prendre des vacances dans un lieu éloigné et vraiment original. Un coin qu’on ne trouve pas sur tous les guides de voyage. Bref, j’ai choisi d’aller sur Alpha Centauri Bb.

Comme vous pouvez le voir, les 2 lunes et les sommets enneigés en font un décor de carte postale vraiment adorable. Et qui dit carte postale, dit maillot de bain.
Pour l’occasion, je me suis cousue le maillotgaston de @atelierdeguillemette dans un tissu galaxie de @mondialtissus. Juste à temps pour le #deficousettemaillot de @makerist.france. Il est vrai, j’ai fait une petite modif: j’ai retiré les volants d’épaule. Mais je n’ai pas eu le choix, ça ne rentrait pas dans la combi spatiale. Et pour tout vous avouer, je l’adore comme ça.

Les locaux, quant à eux, ont préféré ma #peluche Ewok (#patrondepeluche Oberon de @okrynplush). Sa fourrure soyeuse vient de @mapetitemercerie où il y avait un énorme choix de couleurs. D’ailleurs, je ne sais pas si je vais revoir ce #doudou tant ils l’adorent. Les peluches, une source de câlins et de douceurs universelle !

Sur ce, je vous laisse, j’ai un coucher d’étoiles doubles (Alpha Centauri A & B) à photographier avant de profiter de la soirée cocktail spatial. A votre avis, quel sera le meilleur ? Le bleu fluorescent ou le rouge à paillettes ?

Bons baisers du système Alpha du Centaure. »

Envoyé à 23h30 soit 30 min avant la fin du challenge, avec tous les tags et hashtags demandés.
Le lendemain, la déception m’a envahi à la lecture du message de la créatrice/organisatrice.

« Hello !

C’est aujourd’hui le jour J de l’élection des gagnantes du maillot de bain Gaston. Merci beaucoup pour ta participation, je me suis régalée en découvrant toutes les photos hier.
Pour te remercier et te féliciter d’avoir réussi ton Gaston, j’ai décidé de t’offrir un code promo valable sur mon site de -50% sur tous les patrons PDF.
Cela n’était pas prévu mais je souhaite remercier tout le monde.

Par ailleurs, je pense que ta publication est arrivée tardivement sur Instagram, c’est pourquoi je la découvre seulement maintenant et elle mérite beaucoup beaucoup de compliments.
Le sort est scellé pour les gagnantes alors puis-je me permettre de t’offrir un patron PDF pour pallier à ce contre-temps ?
Merci encore pour ta participation !
« 

J’étais en retard d’avoir posté 30 min avant la fin officielle. La rage et le dégoût m’ont poursuivi toute la journée.
J’ai finalement répondu le lendemain en la remerciant, parce qu’elle n’était pas obligée d’en faire autant. Et j’ai choisi le dernier patron de sa marque que je n’avais pas encore en lot de récompense.
Tu vas rire … c’est encore un maillot de bain pour Maxou-ne-va-jamais-à-la-piscine-ou-à-la-mer ^^

Sur cette dissertation autour du vêtement de pseudo-bain, je vais te laisser avec la vidéo qui reprend tous les projets de l’été. Je te retrouve très vite pour te détailler la suite des aventures couturesques.

Si tu veux lire d’autres notes relatives à la couture, tu peux
– t’abonner à la newslettre* de ce blog (lien ici) et tu recevras un mail pour la suite de ce blabla sur ma couture d’été
– me rejoindre sur facebook (clic) où je balance des trucs quand ça me vient
– me suivre sur insta (clic) où j’essaie de mettre des jolies photos (et des stories depuis peu)
– découvrir les autres vidéos sur ma chaine youtube (clic)

A très vite mon petit chas.
Et n’oublie pas, le coté pointue de l’aiguille, c’est celui qui va dans le tissu … pas dans ton doigt 😉

*c’est wordpress qui gère donc j’ai pas accès à ton mail et il y a aucune pub. En plus, c’est tellement pas optimisé que tu peux lire l’article directement sur le mail reçu ><

Oui, c’est ainsi qu’on pourrait le résumer. Même si je vous avoue que j’adore voir la pluie jouer sa douce mélodie et rafraichir l’air ambiant comme un automne précoce.

Bref, voici mes projets pour ce mois déjà entamé.

Au jour de cette publication, je peux dire que

Fini
-le Sacôtin
– les 2 pochettes chat

Statu quo
– la jupe

Débuté
– les sacs fourre-tout
– les protège-cahiers

Nouveaux ajouts
– chemisier Mome de PM Patterns
– sac Swing de Sacôtin

Et de votre coté, ça coud ou ça pique ?

Et elle avait plein de volants ^^
Car oui, c’était une jupe de princesse. Le genre de princesse qui ne perd pas ses souliers et qui ne fait pas le ménage pour tout une fratrie de nains.

Cette jupe, c’est celle d’une princesse qui aime danser. Et pour froufrouter, il faut un peu de tissu, juste ce qu’il faut.
Matériel:
– *Voile de coton violet (4m): https://tidd.ly/3rqVAol
– *Fil à coudre assorti au violet: https://tidd.ly/3iB6TWQ
– *Élastique 4cm de large (80cm): https://tidd.ly/2UCoAxk

Ce qu’il y a de bien avec cette jupe, c’est qu’elle est facile à coudre. Son niveau débutant en fait un projet couture accessible à toutes et tous. En plus, en adaptant les mesures, elle convient aux femmes comme aux petites filles.
Car oui, il n’y a pas d’âge pour être une princesse !

Bref, voici la vidéo, celle qui permet de se transformer sans marraine-fée, ni carrosse-citrouille.

Si tu n’as pas le temps de la coudre tout de suite, penses à l’épingler dans ton pinterest (lien en dessous).

Épingles-moi pour me retrouver plus tard 😉

*Partenariat avec Mondial Tissus: matériel offert en échange de la vidéo.
Pour ce tuto, j’ai reçu le tissu, l’élastique et le fil. C’est pratique mais ça ne paye pas les factures ^^


Cette vidéo t’a plu, soutiens-moi avec 5€ (pour manger): https://www.tipeee.com/o-kryn-prod

Merci de me suivre, ici, sur la chaine YT et sur insta. N’oublie pas que tu peux partager ce tutoriel avec tous tes ami(e)s pour répandre la passion de la couture et du fait-main. C’est super sympa pour moi et ça fait du bien à la planète 😉

On est à peine au 14 juillet que la collection d’automne de Vogue est déjà sortie. Bien ? Mal ? A vrai dire, on s’en fiche.
L’intérêt, c’est surtout que l’on va pouvoir prévoir notre couture de rentrée bien en avance et ça, c’est cool !

Attention les yeux, si vous n’êtes pas habituée au style « chic décalé » de Vogue, ça pique. Avis aux personnes classiques, prenez un verre d’eau pour faire passer les crises d’étouffement.

V1817: Une veste à découpes pour un effet bohème chic. Au choix, sans manches ou longues. Qui a commencé sa quinte de toux ?
V1816: Un manteau à patchwork pour rappeler les grandes heures de DIY/quilting américain. Couvrant mais surprenant. Parfaitement adapté aux arty qui peignent à coup de machine à coudre.
V1818: Un poncho/cape dont l’astuce est d’avoir une découpe de bras dans le poncho et de couvrir les épaules avec une pèlerine (Rappel: la capeline est un CHAPEAU !). Tellement simple que l’achat semble superflu.
V1819: Une robe droite color block pour placer des courbes au milieu du corps. Si vous avez un peu de bidou, évitez-la absolument. Fan de Munch, il y a un peu de la toile « le cri » qui s’en dégage. Moi, je crie … juste.

V1821: Une mini robe très large avec un plissage au dos. Parfait pour un style baby doll pour les plus fines d’entre nous. Les autres, fuyez ! Ce genre de velours vous donnera au choix un look Pocahontas, voir carpette. A vous de voir.
V1820: Un haut et une jupe aux découpes et élastiques pour faire de « l’effet »…
V1822: Une petite robe à col Claudine pour rappeler le style écolière anglaise. Avec ou sans manches qui d’ailleurs fait très 60’s.
V1830: Une veste et un pantalon. La veste est un éternel recommencement du fameux Chanel. Il faut croire que les américains n’en ont toujours pas assez. Pour le pantalon, il est très rock avec la bande coloré sur le coté et la longueur 3/4. La pleine longueur est un classique pantalon droit à poches italiennes. Un basique au cas où vous n’en auriez pas.

V1831: Un paletot rétro et un pantalon pattes d’eph’. Si vous rêvez de retourner sur les bancs de l’école maternelle/primaire, ce paletot sera votre meilleur ami pour rappeler la blouse d’école dont on débat à chaque rentrée. Sinon, c’est juste un énorme fail des stylistes.
Le pantalon est l’idéal pour affiner les jambes et cuisses un peu larges. Pour les plus grandes, ça vous donnera l’effet fuselé qui pourrait vous faire décoller jusqu’à la lune.
V1833: Pantalon, jupe et haut. De quoi vous habiller complètement. Comfy/sporty chic, c’est ainsi que je le définirai. Les tailles élastiquées du pantalon et de la mini-jupe sont à cacher.
Le haut camionneur sans manches et sa version épaisse à manches longues sont de bonnes idées pour rentrer le bois avant l’hiver. Franchement, j’aime bien mais je ne le vois associé qu’à des jeans ou des pantalons bien épais.
V1832: Le survèt’ 2 pièces. Classique, efficace et en version élastique visible ou cachée. Les modèles de présentation rappellent soit la célèbre marque aux bandes rayées, soit un genre british plus décalé.
V1835: Haut, pantalon, chaussons, c’est que nous n’avions pas encore la tenue de yoga. Pour celles qui trouvent le survêtement trop loose, voici le comfywear plus ajusté.

V1823: Une chemise boutonnée, avec ou sans froufrous. Les chemises romantiques du 19e siècle vous manquaient, les voici de retour. La version sans volants peut aussi faire chemise de grand-père. En cas de désespoir, n’allez pas boire de l’absinthe, ça rend fou.
V1824: Un haut à demi jabot, avec ou sans manches. Vous préférez le siècle des lumières et bien, c’est parti ou en partie. Pour la jouer totalement vintage, ce haut se boutonne au dos. Si vous n’avez pas de femme de chambre pour vous habiller, il faudra peut être oublier.
V1825: Un haut façon t-shirt color-block et son écharpe intégrée. Bien sur, si vous aviez prévu de vous couvrir avec les pans de tissu, il ne faut pas oublier que la découpe centrale fera tout de même une petite entrée d’air froid. Si vous cherchez une logique à ce concept, sachez qu’elle s’est perdue en chemin.
V1826: Un grand sweat avec ou sans poches ventrales. Prenez un joli tissu à fleurs métallisées et un modèle de sweat de banlieue bien trop large pour son porteur, mixez le tout et vous avez un recyclage de luxe. Vu les tailles et la coupe, ce modèle peut être considéré comme unisexe. C’est votre homme* qui va être content ^^

V1829: Un pantalon carotte à ceinture intégrée. Que serait une collection de patrons sans un pantalon carotte ? Une salade de fruits ? Bref, classique avec ce petit plus qui évite de chercher LA ceinture assortie cachée dans un recoin non-géolocalisable de la penderie.
V1828: Un pantalon à découpes. Entre le survêtement, le pantalon de yoga et le pantalon rapiécé, c’est le combo confort qui éliminera les chutes de jersey de la réserve infinie. Pour le look, on repassera; c’est totalement un bas qui se porte sur le canapé, entre les restes de pizza et les jouets du petit dernier.
V1834: Une nuisette, un short, un pantalon, une chemise de nuit et un peignoir. Si vous avez jeté les fringues de canapé, pris celles de sport pour transpirer un peu et que le résultat est à la hauteur de vos espoirs, c’est le moment de sortir la panoplie en satin. Vous n’avez pas fait tout ça ? On s’en fiche, le satin est magique ^^
Si votre aimé* ne succombe pas, sortez l’absinthe.
V1827: Une chemise unisexe à manches courtes ou longues. Cette fois-ci, c’est votre tour de piquer le modèle de votre homme. Le passepoil sur la version manches courtes donne ce petit plus tellement féminin.

Voici donc mon résumé et mes pensées face à cette nouvelle collection automnale.
Et vous, qu’en pensez-vous ? Allez vous adopter certains de ces patrons ?

.
* ou femme. Le principal est d’être heureux/se 😉

Tu aimes cet article. Tu en veux d’autres ? Sur les magazines du commerce ?
Encourage-moi avec 1 ou 2€ sur Tipeee.