Posts Tagged ‘avis’

O’Kryn Prod évolue et passe à sa version 3.0.
Comme vous avez pu le remarquer sur l’article précédent, j’ai créé une chaine Youtube au nom du blog //faut dire que tout ce que je fais est au nom du blog//. Désormais, il y aura donc des vidéos en plus des articles. Bon, pas à chaque fois mais régulièrement malgré tout.

Ce projet mijote depuis le mois de mars et il est enfin à point pour vous régaler. Il y aura plusieurs playlists à thème pour regrouper les vidéos du même genre. Comme vous pouvez le voir dès aujourd’hui, il y a des tutoriels et des avis de patrons. D’autres sont à venir, je vous garde la surprise.

Pour ne pas m’éparpiller entre les projets en cours qui dure des mois, les tests secrets et les envies qui sont repoussées à la Saint GlinGlin, j’ai choisi de vous faire des vidéos sur un sujet unique. Je privilégie aussi un format assez court qui peut se regarder dans les transports en commun ou durant la pause entre le JT et le film du soir.

Jusqu’à la rentrée de septembre, la sortie des vidéos devrait se faire tous les mercredi. Mais pour être prévenu(e) dès leur mise en ligne, je vous conseille de vous abonner à la chaîne. De mon coté, voir le nombre d’abonnés augmenter m’encourage à continuer car je sais ainsi que vous attendez la suite. D’ailleurs si les vidéos vous ont plu, n’hésitez pas à les aimer pour me signaler que vous en voulez d’autres de ce genre.

Pour les tipeurs qui ont droit à quelques exclusivités, je leur réserve des bonus comme les bêtisiers, auxquels ils seront les seuls à pouvoir accéder. Pour en faire partie, vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee.

Maintenant, place à la dernière vidéo.

Silence.

On tourne.

Action !

.

Enregistrer

Publicités

Read Full Post »

Depuis la sortie du fameux bouquin de Carmen de l’émission Cousu Main, je cherche la liste des patrons inclus dedans pour savoir si je me le prends. Mais pas moyen de la trouver. Je suis donc partie en reportage photo pour enquêter et vous proposer le résultat de cette recherche.

Le livre est donc un bel ouvrage épais avec une grosse couverture rigide. De nombreuses photos s’intercalent entre les sujets.

Dans le sommaire, on découvre que le livre regorge d’informations en tous genres.

Je vous laisse découvrir l’édito de Carmen, lorsque vous aurez le livre entre les mains, il est très bien écrit et donne envie de poursuivre. Tout au long des chapitres, Carmen a ajouté des petites notes où elle donne ses conseils (techniques et parfois « zen »).

Le cabas, premier patron de Carmen.

.

Le tablier, 2e patron de Carmen.

.

Une jupe portefeuille.

.

La jupe droite qui fut le premier patron pour débuter le concours.

.

La robe noire, premier patron à customiser. A vous de la réaliser et de la transformer ensuite.

.

Le caraco et un patron exclusif de pantalon de pyjama.

.

Le fameux shorty qui a tant plu.

.

Plusieurs techniques de Carmen pour customiser un t-shirt blanc.

.

La salopette version garçon.

.

Et celle version fille.

.

Des conseils pour faire un déguisement pour enfant.

.

Un pantalon pour femme. Non, ce n’est pas le legging (il n’est pas dans le livre).

.

La chemise pour homme.

.

Et la blouse du presque dernier jour.

.

La pochette contenant les patrons (sur du vrai papier).  Les modèles adultes sont proposés de la taille 36 à la taille 48.
Il y a plusieurs patrons par feuille donc il faut les décalquer pour les utiliser. Ils restent faciles à identifier (par rapport aux burda et tendance couture).

.

Après tout ça, je peux vous donner mon avis.
Contrairement à ce que je pensais, ce livre est très complet et bien rédigé. Les petites notes de Carmen s’insère bien dans les explications techniques.
Il y a tout ce qu’il faut pour débuter en couture avec un livre. Les patrons sont parfaits pour mettre en pratique les chapitres précédents. Je pense qu’il est à placer dans les 3 livres à recommander pour débuter la couture. Par contre, il manque un peu de contenu dès que l’on prend du niveau et que l’on commence à vouloir modifier les patrons.

Bref, un très bon livre.

.

Disponible sur Amazon à 23,90€.

.

Read Full Post »

Il est sorti depuis vendredi donc si vous êtes fan, c’est le moment de courir le chercher.

Comme les fois précédentes, je vais vous donner mon avis sur les patrons proposés.

.

DSC03103.0Une robe à coupe droite avec un décolleté en V gâché par une patte de boutonnage et des pinces, le tout agrémenté d’un immonde tissu à fleurs style blouse de grand-mère et c’est le drame ! Quant à ce qu’ils osent appeler veste, n’en parlons pas. Ou plutôt, si. Je vois bien le haut et la veste en tenue de travail pour tous les métiers médicaux ou paramédicaux qui ont obligés de revêtir des simili-pyjamas pour bosser (je parle en connaissance de cause).

.

DSC03090.0Hello you ! Déjà vu mais toujours aussi sympa, la tunique à manches chauve-souris est un élément parfait pour l’été. En revanche, attention aux fronces sous la poitrine et son effet montgolfière, ça peut vous ruiner un look sexy.

.

DSC03091.0Même topo qu’au précédent, la blouse est un élément à ne pas oublier pour les beaux jours. Là où j’ai matière à râler, c’est juste sur les mauvaises traductions de la version anglaise.

.

DSC03092.0La jupe droite, je veux bien que ça soit sympa au bureau mais on commence par faire gaffe à la ceinture qui ne semble pas trop suivre la taille, ce qui peut être gênant pour certaines (sablier power). Ensuite, on choisit des tissus bureau compatible dans des teintes unies et plutôt neutres sauf si on prévoit une promotion canapé (là, c’est flashy à tout va).

.

DSC03093.0Comment décrire l’horreur dans mon regard quand je vois ça ? Mais putain bordel de merde, c’est à vomir toutes ses tripes sans aucune retenue ! Donc ce pantalon, je ne vois personne le porter ou peut être votre ado anorexique si vous êtes vraiment sadique. Bref, vous pouvez déchirer la page.
Quant au short, là, les plus grandes et minces, celles qui ont été recalées de peu aux casting de mannequins vont pouvoir se l’approprier si elles partent faire un trek dans le désert. La mode du short a beau avoir fait un boom durant l’automne, il faut tout de même le dire, ça ne va pas à grand monde.

.

DSC03094.0Tiens donc, la veste qui ira bien avec le short précédent. Pour alterner avec la saharienne, voici le modèle idéal pour les nuits fraiches au milieu des dunes. Les asperges seront ravies de porter ce modèle qui ne va à nulle autre. Oui, les poches en haut ne sont pas indiquées pour les nageuses de l’est, celles du bas aux danseuses du ventre et les fronces à la taille aux petits ventres gourmands.

.

DSC03095.0Une jolie robe à porter en mi-saison ou plein été. Pour éviter toute mémèrisation, on raccourcit aux genoux ou juste au dessus. C’est dommage de sortir le magazine juste maintenant car ça aurait pu être un modèle à succès pour la Saint Valentin.

.

DSC03097.0Une tunique décontractée pour profiter du temps estival. Facile à réaliser, tout comme le pantalon et la jupe qui se prêtent aussi à la détente. Ces bas sont à porter toujours sous le haut car la ceinture élastiquée n’est vraiment pas le top du glamour.

.

DSC03098.0La tenue grande taille. Cette fois-ci, c’est un pantalon des plus simples avec un t-shirt qui croit pouvoir faire quelque chose de positif avec ses fronces. Que nenni. La robe a le même problème au niveau de la taille donc à éviter en cas de petits bedons ou de petits bourrelets. La veste courte ou longue est d’un ennui sans nom, on dirait plus un cache-misère qu’autre chose. Comme souvent, on repassera pour trouver du sexy en grandes tailles. Dommage.

.

DSC03099.0Pour alterner avec les tuniques et la blouse, vous allez pouvoir choisir ce t-shirt. Encore un patron facile, rapide, simple et efficace.

.

DSC03100.0Tout le potentiel de cette jupe est réduit à néant avec ces horribles tissus. Bref, elle est simple et facile à porter. On va dire que tout est possible au niveau du tissu, que ce soit de l’uni ou du graphique. Cependant, il a couleurs actuelles et couleurs 90’s, à ne pas confondre sous peine de se faire crucifier par les fashions addicts.

.

DSC03101.0La robe est jolie et ma version préférée est la rose (mais pas en rose). Vu la coupe, je pense directement aux robes japonaises à effet patate donc on n’oublie pas de la ceinturer ou alors on modifie le cintrage de la taille lors de la réalisation.

.

DSC03102.10Moi, je l’aurais plus vu en tissu douillet pour l’automne mais bon. Malgré les indications, on évite les tissus (synthétiques) trop brillants qui donneront un effet déguisement.

.

DSC03102.20Ce qu’on ne voit pas sur la photo, c’est que cette robe est élastiquée à la taille. La ceinture est donc obligatoire (patron fourni). Simple, rapide, elle est parfaite en petite robe d’été pour des moments sans prise de tête.

.

Ce numéro n’a rien d’exceptionnel mais il est pas mal lorsque l’on cherche des basiques. Niveau choix des tissus, là, il ne faut surtout pas suivre car c’est un désastre mais on commence à en avoir l’habitude.
Je suis moyennement emballée et j’espère que pour les prochains numéros, ce seront des pochettes un peu plus sympas qui seront à l’honneur.

.

Read Full Post »

Troisième partie de ce magazine Burda de décembre 2013 avec les jupes et les robes, les plus attendus.

.

117-118, la jupe crayon, à basque ou pas. J’aime beaucoup la coupe crayon que j’aimerai essayer. Le fait que ce soit le modèle facile avec des explications détaillés est un point positif. Par contre, envers et contre tous, je pense que la fameuse basque, détail mode depuis 2 ans, est une aberration qui au lieu de cacher le petite ventre (dixit Bubu) le fait ressortir bien plus. Donc si vous n’avez pas le ventre plat (voir si vous avez de bonnes cuisses comme moi), retirez la basque et passez à la 118.

.

109, jupe portefeuille. Je ne vais pas revenir sur les couleurs hideuses du fond et des matières, c’est à crucifier l’équipe responsable de ce massacre. Autrement, la jupe est simple avec une pointe d’originalité dans la découpe du pan avant. Je n’apprécie pas, en revanche, le zip apparent -nouveau dada de Bubu.

.

125, la jupe plissée, enfin c’est ce qui est dit parce que vu la position de la fille, on ne sait pas trop. Rappelons à Bubu que les sequins, c’est bien sur une tenue de bohémienne mais que là, le tissu à motifs rehaussés de sequins, ça fait déguisement bas de gamme. Pour ce qui est de la ligne, ça ne semble pas folichon mais niveau basique, ça passe. Si les explications n’étaient pas en langue burdesque, je dirais que c’est un modèle pour les débutantes.

.

126, jupe trapèze. Même remarque, même sanction: « mais comment veux-tu qu’on voit quoi que ce soit avec une position pareille ? » Sans ça, basique de chez basique, si vous ne l’avez pas encore, foncez.

.

Et maintenant, les robes, la partie qui peut faire basculer un magazine direct dans votre panier … ou pas.

104, robe fuselée à col bénitier. Quand j’ai envie de vomir pour la première, je pourrais supplier pour la seconde. Tout est véritablement une histoire de motifs et de pose, non ? Cintrée à la taille, suivant les courbes des hanches et dévoilant un joli cou, cette robe est mon coup de cœur. Et cette couleur émeraude, j’en défaille.

.

119, la robe col bénitier et manches chauve-souris. Même chose que pour le top, c’est soit génial soit foireux. De plus, la jupe en jersey proche du corps comme ça, c’est risqué, très risqué pour mon popotin. A voir sur celles qui oseront avant de se décider.

.

120-121, les robes mousseline col rond. Bubu, t’es bien gentille mais c’est du réchauffé. au moins 3 fois que tu nous l’a déjà servi celle-là. Manches courtes ou longues, oui mais toujours la robe qui couvre un peu plus une autre. Rien de terrible. Moi, je dis non merci et pense à revoir tes copies précédentes car les redites, ça commence à gaver.

.

122, robe-bustier. Je l’apprécie toujours autant mais c’est de la redite. Encore !

.

123, robes en mousseline col V. J’aime beaucoup. Joli, aérien mais pour l’hiver, c’est léger, trop léger. Je garde le patron pour cet été quand il fera plus de 25°C et là, on en reparle.

.

124, la robe à boutons. Le rose layette et le moutarde ne me parle pas mais la coupe, oui. Je trouve l’allure très féminine et raffinée. C’est mon second coup de cœur. Je modifierai sans doute l’encolure pour un col V, moins coincé.

.

129, la robe à découpes. Oublions la photo de Burda où les découpes qui font toutes la robe se retrouvent dans les plis de la position tordue du mannequin. Sur le dessin technique, on voit mieux ce que ça donne et c’est pas mal. Un petit cintrage à la taille et ce pourrait être une parfaite PRN aux surpiqûres colorées ou une robe color-block pour les audacieuses.

.

130, la robe designer. Comme toujours, en découvrant les stylistes, on rêve devant leurs collections sublimes pour s’écraser en beauté devant le truc importable qu’ils nous proposent dans le magazine.
Résumons, si vous n’êtes pas une spaghetti d’au moins 1m80, oubliez. Cette robe grossit atrocement toutes les courbes féminines et ne peut donc convenir qu’à un cintre sur échasses.

.

Ces avis n’engagent que moi. Et je vous rappelle que tous les goûts sont dans la nature.
Après, il se peut que certains modèles détestés puissent trouver grâce à mes yeux selon les réalisations des unes ou des autres.

.

Les vestes et cadeaux seront sur la prochaine partie. Pour ce qui est des enfants, je ne donne pas d’avis, à vous de voir.

.

Read Full Post »

Vous avez peut être déjà vu d’autres avis sur le magazine. Perso, j’en ai vu 2 ou 3 et j’aime bien voir ce que pense les autres blogueuses. Mais je n’aime pas forcément les mêmes modèles. Voici mes avis et sélections. Attention, je ne suis pas tendre.

La couverture est motivante, aux couleurs de l’automne, avec des mannequins souriantes.

.

Nouveauté à l’intérieur: l’ensemble des modèles présentés sur une double page avant les explications. Bravo, c’est ce qui manquait et là, on peut tout voir en 10 sec.

.

Première double page et là, j’hallucine. L’une des 2 filles est du genre brindille et nous présente une robe grandes tailles !!! Heureusement que la 2e est bien en chair parce que là, on se croirait chez Bubu-je-me-fous-des-rondes.

Niveau style, ce sont des robes (1-6) pleines de fronces (encolure, épaules, taille). Et pour des rondes, je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée. Oui, les fronces, ça attire le regard et ça fait « grossir ».
Le texte indique de « merveilleuses robes automnales ». Vu les tissus légers suggérés, il va falloir sortir les collants en laine, le sous-pull et la doudoune.
=> Pour moi, c’est non (et trop grand).

Deuxième page: des jupes (7-9). Je veux bien que le rétro et les pois soient à la mode mais là, j’ai failli m’étrangler.
Cette jupe midi, dans sa coupe, me semble d’un triste qu’on pourrait presque croire que ce n’est qu’un simple rectangle attaché à un bout de ceinture sorti d’un tuto de seconde zone.
=> Sérieusement ? Jamais !

Deux vestes (10-11) mignonnes avec des lignes sobres pour souligner la féminité. J’avais déjà remarqué des modèles lors de la sortie de la pochette. Le seul souci: pas d’occasion pour les porter.
=> Dommage.

Ensemble mitigé. Le gilet (12) de grand-père est bien trop loose pour moi. Je le trouve totalement importable.
Les t-shirts (13-14) , des basiques mais parfait pour apprendre à coudre le jersey. Vu que j’en porte tout l’été, c’est parfait. Pour la saison, par contre, c’est limite.
La jupe (15) est un classique, à porter en toute circonstance. Coupe sans rien d’extraordinaire, elle peut mettre en valeur un beau tissu comme le modèle graphique de la photo.
=> 13, 14: sélectionnés !

En tant que chemisiers (16-20) à porter tel quel, je ne crois pas. Entre les manches courtes et l’effet patate avec les longs, ça ne le fait pas. Par contre, en sur-chemise au dessus d’un haut serré (et d’un jean moulant ?), ce serait parfait.
=> 19 sélectionné !

Ah, misère ! Mais c’est quoi cette idée stupide de faire des veste en satin/taffetas et d’assortir son sac avec le même tissu.

Pour les vestes (21), ce sont des coupes basiques, inspirées de très loin par le style asiatique. Classique, portable et certainement parfaite pour un beau tissu (mais pas brillant sinon c’est mauvais déguisement de chinois).
La veste courte (22) rappelle fortement l’éternelle Chanel: vu, revu, trop vu.
La robe (23): simple, basique. Rien de transcendant mais un patron idéal pour le dépannage avant une soirée ou mettre en valeur un beau tissu.
Le pantalon (24), parfait pour la plage, la détente mais pitié, jamais pour le boulot ou les soirées. Et puis pour ça, je conseille un tissu très fluide (lin, voile de coton, …) non satiné.
Le sac (25) avec juste un extérieur, une doublure et 2 anses, c’est pour faire les courses ? Si vous voulez des sacs à main (toutes formes) sympas mais avec des poches indispensables pour retrouver vos petites affaires, j’ai une marque à vous conseiller. Et tous les modèles sont trop bien expliqués.
=> Bredouille !

Je n’irai pas dire « extravagant », c’est exagéré. Agréable, oui.
Les t-shirts (26) en jersey avec leur découpe peut donner une jolie touche sexy sur le décolleté. A conseiller uniquement en cas de chauffage déjà en route sinon c’est pneumonie assurée.
Les jupes (27-31) sont pas mal et la 28 me plait énormément avec ses pans tombants et ses 2 épaisseurs de tissus. Le hic: c’est une grande taille donc pas pour moi. 😥
=> Raté !

Nom de … non ! Dîtes ? C’est la collection spéciale mamies, c’est ça ? Ou alors, c’est une farce ? Même pas ?
Pour le t-shirt (32) sans formes, ça pourrait passer entant que blouse à porter au dessus d’un maillot de bain en été. Pour l’automne, je vois plus ça comme un désastre stylistique. Gros risque d’effet petit bidon même sans en avoir.
Le gilet (33) loose, déjà vu depuis plus de 2 ans peut être une optique intéressante en combinant les différentes possibilités de le porter.
La jupe (34), par tous les Dieux, est une ode aux religieuses ? Plus coincée, tu meurs. Anti-féminin au possible, ce n’est pas la fente qui rattrapera le coup. Et je ne vous parle pas la ceinture élastiquée.
La ceinture, c’est pour utiliser les chutes des autres vêtements ?
L’écharpe, bien grand nom pour un pauvre snood fait de 2 rectangles. C’est qu’il restait un peu de place sur la planche de patron ? Je veux bien qu’il y ait des choses faciles mais là, c’est nous prendre pour des cruches !
=> Que dalle !

Pincez-moi, je rêve. Des robes (35-39), des vraiment jolies. Gros coup de cœur sur l’encolure en V avec les manches papillon. Cependant, je modifierai le haut de la jupe. Oui, les fronces et moi, on ne s’aime pas. Et puis quitte à bidouiller, j’évaserai l’ensemble de la jupe. Donc en fait, une jupe-cercle sur ces hauts de robe et j’aurais ma prochaine robe.
Mais ce n’est pas déjà un de mes projets !? Si, c’est une robe Bubu gratuite. Y’a de la copie dans l’air, je vous le dis.
=> 36, 37 adoptées ou presque

Hum, comment dire ? Ah si, on va faire court: sans façon !
=> Absolument pas !

Des jupes. Droites ou évasées <3. Mais 😥 pas pour moi. Il faut croire que les jupes cools sont réservées aux rondes. Et les autres, alors ? Pas moyen d’avoir une jupe sans ceinture élastiquée. C’est pas juste !
Va falloir que j’envisage de rogner dans les marges si j’en veux une.
=> Possible.

La cape, vue, revue. Déjà plusieurs hivers que Bubu-recycle-tout nous la propose. Pour le style, c’est vraiment fashion. Pour la pratique, c’est vraiment casse-gueule. On a le choix entre le portage foireux de courses/sac à main et le trempage de fesses/avant-bras en cas de pluie. Véritablement, un rêve … cauchemardesque.
=> Non merci.

Mais que vois-je ? LA tunique je-cache-mon-ventre-qui-pousse-bébé-ou-bière-au-choix. Version ethnique ou robe courte, ça peut être sympa.
Mais là, c’est un sacrilège. Sérieusement, ma grand-mère avait ce motif en papier peint et dans les années 90, elle a trouvé qu’il fallait en changer parce que c’était dépassé. Comme quoi, certains motifs ont une date de péremption. TC essaye de surfer sur la vague du vintage et là, ça pique.
=> Pas pour moi.

Y’avait pas déjà ça la fois dernière ? Encore une rediff ? Merci de nous prendre pour des quiches mais nous, on voudrait de la nouveauté.
Donc une veste loose, sans grand intérêt. Des hauts noués et la robe assortie. Je suis pas convaincue sur le fait de cacher le ventre par les plis du tissu, en attirant le regard sur le nouage. Je ne joue pas à ça, trop travaillé pour moi.
=> Non mais fallait pas.

Des t-shirts avec des variations drapées. A première vue, je dis non. Pourtant, je dois bien reconnaitre un certain potentiel. C’est que pour moi, des plis, ça veut dire « boudinée ». Pas trop compliqué à coudre, de petites encolures en V, qui sait ?
=> à garder sous le coude.

.

Verdict: des t-shirts, une robe et des jupes à retailler.
Pour le magazine: peut mieux faire. Beaucoup de basiques dont certains bien trop vus, des tissus à revoir pour éviter l’écueil visuel. C’est bien gentil de nous proposer les patrons en fin d’édition mais il y en a d’autres qui pourraient ressortir des archives pour enrichir un peu plus le livret.

.

Ces avis n’engagent que moi. Et je vous rappelle que tous les goûts sont dans la nature.
Après, il se peut que certains modèles détestés puissent trouver grâce à mes yeux selon les réalisations des unes ou des autres.

.

Read Full Post »

Spécial Couture

 

Fini les portraits chinois où on s’endort, là, je veux et je raconte TOUT sur un surprenant trio amoureux: les tissus, une machine à coudre et une taguée.

 

#1# De la découpe du patron aux derniers ourlets, une création vous prend combien de temps ? (en moyenne)

Très variable. Mais généralement, plusieurs semaines. On ne comptera pas le petit snood qui a pris un aprem et on tentera d’oublier que mes premières créations sont toujours en attente.

 

#2# Ce qu’en pense votre entourage

Il parait que mes parents trouvent que je me débrouille super bien mais ils me l’ont pas dit.

Les « amis » sont très intéressés avec l’espoir que je devienne leur Père Noël (désolé, ma fabrique de merveilles ne tourne pas à la poudre de perlimpinpin).

 

#3# Quel est  le truc le plus fou que vous ayez fait en couture ?

Monter le manteau de pirate + finir le bustier violet en une nuit pour la convention du lendemain.

Finir l’ourlet de ma robe médiévale dans la voiture sur le chemin de Provins.

 

#4# Vos fâcheuses habitudes

Coudre la nuit: on voit pas très bien ce qu’on fait.

Stocker des coupons, je trouverais bien une idée.

 

#5# Les messages bizarres reçus en rapport sur votre blog

Du genre (traduit en français): « Trop beau ta cape, files-moi ton patron »

Généralement, je propose d’en vendre*/créer une et là, plus de réponse !

*prix = tissu + 3h de travail (sous-estimé)

 

#6# Quel est le truc le plus fou que vous aimeriez faire en couture ?

Porter mes créations à base de costumes dans la vie de tous les jours. M’habiller en Petit Chaperon Rouge, SteamLady ou porter une cape au quotidien, ce serait délirant. Qui me suit dans ce délire ?

 

#7# Votre dernier et prochain achat, niveau matériel

Dernier: la pince à œillets (mais vous le savez déjà). Le prochain: 3 pieds pour la machine: un pied à froncer automatique, un pied pour appliqué et un pied pour fermeture éclair invisible.

 

#8# Votre stock de patrons

6 boites à chaussures pleines (rangés comme des fiches, par numéros et marques) et encore quelques uns qui traversent actuellement l’océan.

 

#9# Le conseil que vous donneriez à une débutante

Si tu veux vraiment utiliser LE super patron américain de chez Machin, va falloir un peu te mettre à l’anglais. T’auras pas toujours une bonne poire pour tout te traduire. Et ça pourra toujours servir pour d’autres domaines.

 

#10# LE rêve pour mieux vivre votre « art »

Devenir un vampire à la Twilight. Rapidité, absence de sommeil, très utiles pour avancer plus vite.

En une nuit, je pourrais facilement me faire la tenue du lendemain.

 

 

A votre tour, les misss !

Read Full Post »