Posts Tagged ‘couture’

Non, je ne vous parle pas de science-fiction. Juste d’un clone pour la couture, un mannequin. J’appelle ça un clone car ces répliques sont censées nous ressembler pour adapter les vêtements au mieux.

Si vous n’avez pas encore choisi entre la version réglable et la fixe, j’ai quelques conseils pour vous.

.

Il y a tout d’abord les mannequins réglables que l’on trouve dans toutes les merceries.

Emmy tente les bandes de moulage alors qu’elle sait très bien que ce n’est pas de son ressort. Et moi, je me cache derrière 🙂

Les premiers prix, légers et fragiles.
.

Alfred est amoureux et il le dit.

Les réglables plus détaillés, un bon compromis.
.

Francine, classique, intemporelle, le charme éternel des matières nobles.

Les mannequins fixes, efficaces et inusables: l’ami/e des stylistes.
.

Et vous quel type de mannequin avez-vous ? Quel est son petit nom ?
.

Enregistrer

Read Full Post »

Regardez-vous avec envie certaines marques de vêtements ? Oui, ne niez pas.
Moi aussi, je vous l’avoue. Mais en tant que couturière, on se dit toujours que non, on résistera à la tentation et que si on les veut vraiment, ce sera fait maison, n’est-ce pas ?
Et … Et le temps passe et rien n’est fait.

Si votre style est sombre, je vais vous donner un coup de pouce. J’ai « pris » plusieurs vêtements et j’ai regardé leur construction avant de déterminer quels seraient les patrons les plus adaptés pour les reproduire. A partir de ça, j’ai aussi évalué les modifications à apporter pour se rapprocher au maximum du vêtement de départ.
D’ailleurs, si vous avez d’autres modèles en vue, transmettez-les moi, je serai peut être en mesure de vous aider.

.

Modèle de départ

Jupe Miss Muffet – HellBunny

Détails donnés par la marque:

  • Jupe de style années 50
  • Jupe noire avec des broderies blanches représentant des toiles d’araignée sur les poches
  • Broderie blanche en forme d’araignée sur le coté droit
  • Bande de coton blanc au-dessus de l’ourlet
  • Zip au dos
  • Bouton recouvert au dos, sur la ceinture
  • Passepoil blanc le long de l’ouverture des poches
  • Matière:  100% Coton.

.

Patron de couture

Jupe Veronika (gratuit) – Megan Nielsen

Modifications à apporter:

  • Version à poche, à choisir; longueur genoux
  • Tissu: coton noir, type crétonne
  • Poches à redessiner en forme 1/4 de rond
  • Passepoil blanc à ajouter au bord des poches
  • Ruban à ajouter au bas de la jupe
  • Broderies araignée et toiles d’araignées à ajouter sur les poches
  • Matériel: zip noir et 1 bouton (pression ?)

.

Pour ce premier article « Goth Vs Patron », j’ai choisi un modèle simple à réaliser. Au passage, le patron est gratuit donc accessible à toutes et tous.
Cette idée d’articles me trotte dans la tête depuis plus de 2 ans et je suis contente d’avoir enfin réussi à mettre les mots sur le blog pour partager tout ça. Dites-moi si ça vous plait.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Read Full Post »

McCall’s a sorti comme souvent une collection « Early », c’est à dire précoce par rapport à la saison. Je suis un peu en retard pour vous en parler mais voyons tout de même ce qu’il en est.

Étant donné que ma collection de patrons commence à être énorme, ces temps-ci, je sélectionne beaucoup moins de choses. J’ai pourtant trouvé un patron à ajouter à ma wishlist.

M7555: Underbust, Corset-Style Vests by Yaya Han.
Si vous suivez le blog, vous savez que j’ai essayé de me faire ce genre de serre-taille à bretelles, il y a quelques temps. Pourquoi n’est-il pas sorti plus tôt ? Histoire de faire le prochain correctement, j’ai mis ce patron dans ma liste. Ne connaissant pas encore la collection proposée par Yaya Han (cosplayeuse américaine), je pourrai tester et voir si c’est aussi bien ou mieux encore que le reste des patrons McCall’s.

.

J’ai repéré un autre patron mais qui ne plait pas suffisamment pour rejoindre ma liste. Je vous en parle tout de même au cas où ça vous plairait à vous.

M7537: Misses’ Banded, Gathered-Waist Dresses
Tout me plait sauf les fronces autour de la ceinture. Oui, ça, ça ne passe jamais avec moi. En revanche, l’encolure en V, rehaussé d’un lacet entrecroisé est un appel au confort estival. Comme je n’ai pas envie de créer des pinces pour supprimer les fronces, je passe.

.

Et voici la collection complète (clic-clic pour aller sur le site).

Des robes de printemps, fraiches et légères comme il faut.

Un peu d’originalité mais pas trop avec des fronces pour jouer « la paysanne » (dixit les amerloques) et des épaules dénudées.

Un peu de cosplay par Yaya Han et la version enfant du costume Pokémon Go.

Et pour finir la collection, des tenues pour les petites filles (et les garçons ? et les hommes ?).

.

Et vous, sur quoi craquez-vous ?

.

Enregistrer

Enregistrer

Read Full Post »

La semaine dernière, le Tendance Couture de Printemps est sorti, c’est le 24.

La question, comme tous les trimestres, a été « est-ce que je le prends ? ». La réponse a été « oui, pour les blogs ». Franchement, uniquement pour moi, je ne l’aurais pas pris. Voyons ça.

Robe et veste longue 1 à 4, t 42 à 52: classique de chez classique, la coupe ultra droite n’est pas pour moi. Si on est parti pour un revival 60’s, dites-le.
Ensuite, pour les incultes de Pantone, le vert de cette année, c’est un vert pelouse.
.

Robe 5 à 8, t40 à 44: c’est la même robe que la précédente ?!? Je vous accorde qu’il y a une paire de pinces en plus mais sérieusement, c’est la MÊME ! Remboursez-moi.
.

Chemisiers 9 à 12, t40 à 50: je ne saurais réellement dire si c’est un chemisier ou une tunique. Il est de plus en plus fréquent de mixer les catégories et là, c’est bien le cas. Pour le printemps, je pense que c’est un peu léger. Entre la découpe dorsale et l’ampleur au niveau des hanches, les gelées risquent d’en refroidir plus d’une. En plein été, pourquoi pas, pour celles qui aiment le non-style de ce haut.

.

Jupes 13 à 18, t36 à 46: des jupes pratiques avec leur taille élastiquée, de diverses longueurs pour convenir à toutes. C’est un patron simple et fonctionnel. Rien à redire.
.

Combinaisons 19 à 24, t36 à 40: entre les images techniques qui annoncent des plis à tout va et le modèle de présentation au tissu psychédélique, je ne sais pas trop quoi penser de ces combinaisons. A vos risques et périls !?
.

T-shirts 25 à 30, t42 à 52: vous manquez de t-shirts, de haut de pyjama ou de haut pour faire du sport, voici un patron qui peut vous aider. Classique bien qu’il réserve des empiècements à personnaliser, ce modèle ne fait pas rêver mais il peut être utile.
.

Pochettes 31 à 34: le patron accessoire ! Pour une fois, il est plus travaillé qu’un tuto internet.  En cadeau pour les propriétaires de tablettes et liseuses, c’est une très bonne idée (par ex: la fête des mères approche).
.

Robe 35, t40 à 50: LA robe de couverture, celle qui a fait craquer beaucoup de monde sur les forums ! Et bien, moi, je dis non. Avec ce ceinturage sous la poitrine, qu’on ait des fesses, des hanches et/ou du ventre, ça fait juste un point de mire sur le relief.
J’entends au loin des « c’est trop cool, une robe réversible ». Ah ouais ? Dans quel intérêt ? Celui de la porter plus longtemps quand elle est toute tâchée d’un coté ? Beurk.
Si vous n’êtes pas un haricot vert (de taille 40 à 50 donc en plus, ultra grande), oubliez cette robe, c’est une fausse bonne idée.
.

Ensemble 36 à 39, t40 à 50: le retour du style mamie, avec le soi disant coup de frais à rayures.
D’une, les rayures, on en a tous les ans, lobby breton oblige.
De deux, les coupes droites à ceinture élastiquées et la veste Chanel (ça sert à rien de tenter de nous leurrer avec une encolure qui s’ouvre), c’est parfait pour un aller simple dans la case 3e âge. Même Damart fait des efforts pour se renouveler.
.

Robes 40 à 43, t42 à 46: troisième édition de la robe droite pour ce magazine, au cas où vous auriez loupé les modèles 1 à 8. Pour un peu plus d’originalité, on vous propose l’effet tiramisu avec des épaisseurs superposables. Ces robes ne sont toujours pas flatteuses, mais pour remplacer le paréo en sortant de la plage cet été, ça peut le faire.
.

Robe sans patron: issu d’un magazine allemand, on nous offre cette robe sans patron avec très peu de couture.
Je ne voudrais même pas de ce truc immonde pour sortir les poubelles !
Comment peut-on appeler ça une robe ? C’est juste un rectangle fermé dont on a cousu un galon pour le tenir au cou.
Comment peut-on appeler ça un modèle ? C’est du niveau d’une petite fille qui tient du tissu pour la première fois et qui fera ça pour habiller sa poupée. On l’a toutes fait, juste la première fois !
.

Pantalons et shorts 44 à 46, t34 à 44: ah mes yeux ! Des élastiques, des tissus qui me glacent d’effroi !
Besoin d’un truc vite fait pour vous couvrir le postérieur, c’est bon. Pour un peu plus de respect de votre look, il va falloir revoir les matières. Le short peut être une jolie pièce de lingerie en satin. Le pantalon peut devenir classe avec une matière noble si vous cacher cette ceinture avec le haut.
.

Ensemble 47 à 50, t38 à 42: un t-shirt à manches longues et une veste, 2 grands basiques à se coudre, si il faut refaire les stocks. La robe, quant à elle, me plait sur les dessins techniques. Sur la demoiselle, il semble manquer un soupçon de couvrance dans le décolleté. Les X, 8 et A sont à la fête pour mettre leur ligne en valeur.
.

Kimonos 51-52, t38 à 54: ce sont des kimonos, oui. Pas forcément les plus jolis que l’on puisse trouver. Surtout pour ceux-là, ne les ceinturez pas car c’est un effet patate informe qui en sortirait.
Pour trainer à la maison ou encore pour sortir de la plage, je les trouve acceptable. Pour le reste, choisissez une autre coupe.
.

En conclusion, comme je l’ait écrit plus haut, j’en suis fortement déçue. Comme vous l’avez vu, pas un seul cœur sur les images. A mes yeux, seuls la robe trop décolletée et les pochettes valent le coup. En plus, au niveau des tailles, c’est très mal réparti. Un magazine qui annonce des modèles de taille 34 à 54, ça fait rêver mais le résultat est un grand n’importe quoi (Fashion Style donne plus envie de ce coté là).
Si vous voulez faire des économies, c’est le moment: laissez-le chez le libraire.

.

Ces avis n’engagent que moi. Et je vous rappelle que tous les goûts sont dans la nature.
Après, il se peut que certains modèles détestés puissent trouver grâce à mes yeux selon les réalisations des unes ou des autres.

.

Enregistrer

Enregistrer

Read Full Post »

Comme tous les ans, une rétrospective s’impose pour voir l’année passée.

Un petit retour sur mon 2016 couture et autres bricoles pour voir ce qui a été fait.
EDIT: j’ai oublié de mettre tout ce qui n’est pas couture donc je l’ajoute vite fait.

Janvier

Peluche Petit Loup

.

Février

Sac Calypso

.

Sacs de jeux pour Dice Masters et portefeuille en simili cuir et suédines

.

Grande bourse en panne de velours

.

Mars

Tapis de machine à coudre

.

Avril

Peluche bébé renard

.

Mai

Juin

Sac Limbo

.

Serre-taille à bretelles

.

Juillet

Août

Lit pour poupée

.

Sandales pour poupée

.

Septembre

Sac Boogie

.

Octobre => déménagement

Novembre => déménagement

Décembre => aménagement

.

Et voilà, le score est de 13 14. C’est peu mais il est vrai que j’ai passé plus de temps sur les sites de petites annonces pour chercher une maison qu’auprès de ma machine à coudre. Et une fois que la maison fut trouvée, il a fallu penser à faire des cartons, les déplacer puis les vider. D’ailleurs, je n’ai pas encore fini.

Pour 2017, j’ai des idées mais c’est toujours susceptible de changer entre les nécessités de dernière minute et l’emploi du temps aléatoire. Je peux déjà annoncé qu’il y a des réalisations qui vont être publiées en janvier même si elles datent de fin décembre, test Sacôtin secret oblige.
Et vous, avez-vous beaucoup cousu en 2016 ?

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Read Full Post »

Oui, c’est un peu ça. Burda a sorti les pattes d’eph et la boule à facettes. Le hors-série vintage de cette année s’attaque aux seventies et c’est soirée disco.

Burda Vintage 2016 – 65H

Entre les infos sur les années 70, on retrouve les patrons tant attendus. Une photo d’époque est accolée à une photo plus actuelle du modèle. Certains semblent merveilleux en photo mais on déchante à l’image technique quand c’est l’inverse pour d’autres. Franchement,  les tenues de cette époque, c’est spécial: on aime ou on déteste.

Petit retour en arrière.

Ensemble tailleur Sissy.
J’aime bien ces 2 pièces mais séparément. Ensemble, ça fait vraiment too much.
L’image 70’s laisse à penser que la pauvre est habillée avec la tapisserie. La 2016 a peut être un souci avec la fourche de son pantalon, là, c’est vraiment pas une position.

.

Veste Diane.
Sympa mais sans les manches, je ne vois pas quoi en faire.

.

Robe Jerry.
Oh misère ! Heureusement que c’est fini ce genre de chose.

.

Manteau-cape Meryl.
Mouais. En petit manteau d’intérieur pour les jours frisquets, ça peut être sympa. Une sorte de robe de chambre sans le coté pantouflard. Pour l’extérieur, le manque de fermeture me pose problème mais ça se fait beaucoup en mi-saison.

.

Robe de soirée Donna.
Des années 70, vous êtes sûrs ? J’ai l’impression de voir ce modèle tous les 3 mois chez Burda. Alors soit il est toujours à la mode, soit les collections ne sont pas très renouvelées.

.

Casaque Joni.
Comment dire ? Il y a des femmes de stature normale qui portent ça ? A part les géantes, je ne vois pas qui peut se permettre un modèle pareil. Sinon si vous mesurez plus de 2m50, ça peut être pas mal en veste de mi-saison et sur des manches longues.

.

Ensemble Jodie.
J’aime bien ces manches bouffantes mais la parementure extérieure en fourrure, ça casse toute la ligne. Je ne vous parle même pas de la tirette effet « queue de lapin ». Qui se balade avec un jabot en peau de mouton ?
Le pantalon semble être le même que sur l’ensemble Sissy.

.

Robe Dusty.
Que ce soit en été ou en hiver, cette robe a une jolie ligne mais un gros manque dans le dos. Cette découpe peut être très jolie sur une peau hâlée mais ma peau de nacre donnera surtout une impression de tristesse dans un modèle de ce genre.
PS: grosse poitrine s’abstenir, ce modèle est prévu pour les planches à pain.

.

Combinaison Cher.
Il semblerait que les combinaisons soient toujours à la mode. On en voit 2 à 3 fois par an chez Burda et consort. Perso, je trouve que ça ne me va pas et quand on a besoin de se déshabiller en vitesse, c’est une vraie galère.

.

Veste Ali.
La coupe de la veste est très élégante. Le col pelle à tarte, par contre, c’est fortement démodé. Si vous n’êtes pas la nouvelle compagne d’Austin Powers, il va falloir modifier ce détail imposant.

.

Blouson collège Nina.
Encore un classique de cette époque qui a fait son retour ces dernières années. Pour être dans le coup, il faut le porter en satin ou en sweat version teddy.

.

En voyant les modèles en ligne, je pensais le prendre mais finalement, il est resté au kiosque. Mon modèle préféré est le manteau-cape Meryl. Mais vu son apparente simplicité, je pense que je peux le patronner moi-même.

Et vous, allez-vous faire un petit voyage dans le temps avec Burda ?

.

Read Full Post »

Podcast d’automne

Les arbres roussissent, les feuilles tombent, il est temps que je vous parle de ma couture.
Déjà une saison que je n’ai pas fait de podcast et là, c’est le moment parfait.

Je trie, je range et j’emballe tout. C’est le moment du grand changement, je retourne à la ville.

Et vous, qu’avez-vous cousu dernièrement ? Avez-vous, aussi, des inspirations qui viennent de séries télés, de films ?

Read Full Post »

Older Posts »