Posts Tagged ‘cravate’

Maintenant qu’il est sorti, voici quelques détails sur le dernier livre de Teresa Gilewska.

Présentation

Ce cinquième volume de la collection « Le Modélisme de mode » présente les techniques de construction à plat et de montage du vêtement pour la garde-robe masculine, avec les transformations les plus courantes. Les principaux modèles de vestes, manteaux, chemises, gilets et pantalons y sont détaillés avec des astuces de coupe, des plus simples aux plus complexes, qui permettront à chacun, professionnel comme novice, de développer sa créativité.

Avec son efficacité coutumière, Teresa Gilewska rend ce domaine réputé difficile accessible à tous !

Au sommaire

  • Généralités
  • Les gilets
  • Les gilets
  • Les chemises et les cravates
  • Les vestes et les manteaux
  • Les pantalons
  • Sections de couture
  • Dictionnaire de la couture

.

  • Broché: 231 pages
  • Editeur : Eyrolles (3 octobre 2013)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2212135726
  • ISBN-13: 978-2212135725

.

Franchement, je ne pense pas l’acquérir. Chemises, gilets, pantalons (droits ou à pinces ?), ce n’est pas ce que porte mon homme. Je pense que ce livre est parfait pour refaire quelques complets et personnaliser la garde-robe des habitués du costume-cravate. Trop coincé pour moi.

.

Publicités

Read Full Post »

Dernièrement, je feuillette des magazines féminins très orientés mode pour voir ce qui se fait et peut être trouver des idées (genre l’influence 50’s pour ma jupe marron).

Et dans Be du 01/10, je vois ça:

https://i0.wp.com/i21.servimg.com/u/f21/14/21/73/98/dsc00120.jpg

 

Petit zoom:

https://i0.wp.com/i21.servimg.com/u/f21/14/21/73/98/image110.jpg

 

Et là ! Un cri retentit …

 

 » Lavallière … Année 70 !

Je vous en f***rai des années 70, moi ! « 

Et oui, une costume histo addict comme moi, qui a vu quasi tous les films sur Louis XIV et ses contemporains, ne peut qu’être choquée/révulsée/horrifiée par cette bêtise.

Donc reprenons, calmement, avec notre ami Wiki (histoire d’avoir une source pour ceux qui ne croient que ce qu’ils voient).

La lavallière est une cravate dérivée du nœud papillon majoritairement portée par les femmes et dont l’usage est tombé en désuétude de nos jours. Elle se constitue d’un foulard dont les dimensions varient beaucoup, de longueur pouvant atteindre 1,60 m et qui se noue de la même façon qu’un nœud papillon mais de manière à former deux coques tombantes et deux rubans libres.

 

https://i2.wp.com/i21.servimg.com/u/f21/14/21/73/98/lavall10.jpg          https://i0.wp.com/i21.servimg.com/u/f21/14/21/73/98/59115310.gif

 

La lavallière est associée au nom de Louise Françoise de La Baume Le Blanc (1644 – 1710), duchesse de La Vallière (et maîtresse de Louis XIV) depuis que les peintres ont commencé à représenter cette cravate large au nœud flottant et souple vers la fin du XIXe siècle.

 

https://i0.wp.com/i21.servimg.com/u/f21/14/21/73/98/452px-10.jpgUn petit portrait

 

Bien sûr, impossible de trouver un portrait avec la fameuse cravate vu que ce n’était pas la mode des peintures de l’époque. Oui, quand on lance une mode, elle est pas encore à la mode actuelle.

Donc comme le dit le gentil Wiki, la mode de la lavallière a été forte au XIXe. Et aussi dans les années 70, mais il provient bien du XVIIe siècle.

Et gare à celui qui me soutient le contraire.

 

—————————————————

Et petit bonus, un tuto de nouage de lavallière

https://i1.wp.com/i21.servimg.com/u/f21/14/21/73/98/noeud_10.jpg

 

Vous devinerez jamais où je l’ai trouvé. Comme quoi, tout est relié.

.

Read Full Post »

On va passer sur les déguisements d’enfants.

Mon premier costume est un costume d’homme. Vous savez, un pantalon, une chemise, une cravate et une veste, simplement. Ce fut mon plus beau cadeau vestimentaire, celui qui m’a le plus ravi.

Quand j’ai demandé un ensemble, on m’a dit « mais pourquoi tu choisis pas un tailleur pantalon ? ça t’ira mieux. Quelle idée de chercher des vêtements au rayon homme ! ». Mais non, je voulais un costume … d’homme.

Cet aspect masculin sur une femme, je trouve ça très énigmatique, à la limite du travestissement.

J’ai utilisé cette tenue dans la vie quotidienne mais aussi pour une soirée GN: une nuit à l’elysium pour Vampire la Mascarade.
Avec un prénom masculin et un titre de descendante du chevalier d’Eon, Maximilien Charles Henri de Beaumont, Duc d’ Eon, ça a fait son petit effet. Et oui, j’étais la seule à ne pas être en robe de soirée.

Read Full Post »