Posts Tagged ‘O’Kryn’

Hier, j’ai découvert qu’il y avait un anniversaire qui approchait. Connaissant la demoiselle très fan du rose et revendiquant un statut princier, je me suis dit que j’allais lui faire une housse de coussin à texte. En plus, j’ai envie de broder ces jours-ci donc c’est parfait.

Voici les tissus (sortis de mes cartons de coupons) qui me serviront ainsi que le coussin que j’ai trouvé chez un discounter à juste 3€. Je vais me servir de mon fameux tuto que je connais bien.

.

Dans l’après-midi, nous avions besoin de perdre un peu de temps donc nous sommes passés chez Mondial Racket.

Nous avons été surpris en entrant car il y avait deux mannequins habillés pour le carnaval dans un style vénitien. C’est pas tous les jours qu’il y a une si belle déco donc ça méritait un cliché.
Bien sur, ils n’ont pu s’empêcher de faire un mannequin d’enfant avec une tunique « chinoise » et un adulte avec juste un bout de fausse fourrure pour faire femme des cavernes. Cliché quand tu nous tiens !

.

Autre surprise, il y avait du jeans noir. Je vous avait dit que j’en cherchais pour me faire un nouveau pantalon. J’ai donc profiter de l’occasion pour m’en prendre 3m. Je le trouve un peu trop élastique (3% d’élasthanne) mais le noir est tellement rare que j’ai craqué.

Publicités

Read Full Post »

Gagner le prochain patron Sacôtin, ça vous dit ?

Si ça vous tente, il suffit d’aller sur le blog de la marque pour y découvrir les modalités du jeu.

Bonne chance

.

Read Full Post »

Finalement, voici un autre article sur le projet portabilité.
C’est Saria qui m’en a filé l’idée avec son article d’hier.

.

Puisque certaines pièces basiques de ma garde-robe ne passeront pas le printemps, il est temps d’envisager les patrons pour les réaliser.

– les sous-pulls:

Vogue 1261

Vogue 8670

Vogue 8699

Butterick 5260

– les jeans:

Butterick 5682

– les pulls à tricoter => aucun patron ne me convient.

Reste à trouver les tissus et faire des toiles avant de me lancer dans ce petit renouvellement.

.

Read Full Post »

Je vous le donne en mille.
Celle dont on se disait « Non, tout de même, pas elle ».
Et bien, si.

Ce sera Christina Cordula dans Cousu Main,
la prochaine émission de M6 avec le fameux concours de couturier amateur.

.

.

Alors, prêt à halluciner en voyant ses choix ? Prêt à supporter ses fautes de français ?
Non ? Dommage car c’est pour bientôt.

.

Read Full Post »

Retrouvez tous les tutos ici.

Tuto jupe cercle #1

Maintenant, on passe à la ceinture. Encore un petit peu de maths:
Longueur ceinture = tour de taille + 7 cm (rabat + 2 marges de couture)
Largeur ceinture = 9cm

Couper la bande de ceinture dans votre tissu.
Si vous le souhaitez, vous pouvez l’entoiler avec un thermocollant léger.
La marge de couture est représentée en bleu clair sur les 2 premières images.

Replier les marges de couture des petits cotés (1,5 cm à chaque bout) envers sur envers et les coudre.
Plier la ceinture en deux dans le sens de la longueur, envers contre envers et marquer au fer. Ensuite, déplier la ceinture.

Aligner une extrémité de la ceinture avec le bord du zip sur la jupe, endroit contre endroit. Bâtir en superposant les lignes de couture de la ceinture (1,5 cm du bord) et de la jupe (selon votre marge de couture).
Comme la ceinture est plus longue que votre tour de taille, il y aura 4 cm de plus lorsque vous l’aurez cousu. Ils serviront à former le rabat pour boutonner la jupe.
Il vous restera 4 cm qui « débordent » après avoir rejoint l’autre bord du zip.
Coudre la ceinture à la jupe.

Replier la ceinture envers contre envers, sur le milieu marqué au fer.
Pour finir la ceinture,  rabattre les marges de couture dans la ceinture et coudre les 2 faces de la ceinture ensemble (ou en point invisible sur l’intérieur).

.

Une fois que c’est fait, vous pouvez créer une boutonnière sur le rabat et mettre un bouton sur l’autre coté ou comme moi, poser les 2 faces d’une pression.

.

N’oubliez pas de faire votre ourlet (3cm de prévu).

.
Maintenant, vous allez pouvoir danser autant que vous le voulez avec cette jupe qui tourne, tourne.

.

Jupe finie, devant

Jupe finie, dos

.

.

Read Full Post »

Retrouvez tous les tutos ici.

Appelée aussi jupe corolle ou jupe parapluie, c’est l’une des plus simple à créer. Sa forme évasée convient à la majeure partie des morphologies donc il n’y a pas de raison de s’en priver.

Voici donc comment en réaliser une composée de 4 pans et d’une ceinture rapportée.

.

Les marges de couture seront toujours de 1,5 cm sauf pour l’ourlet qui sera de 3 cm.

Tout d’abord, il faut prendre quelques mesures:
– le tour de taille* (au niveau du nombril)
– la longueur désirée

* si vous souhaitez une jupe en taille basse, prenez la mesure là où vous souhaitez placer la jupe.

.

Attention, si comme moi, vous avez une bonne paire de fesses, il y a une petite modification à faire pour éviter que votre jupe remonte derrière. Reportez-vous à la partie concernée (lien) avant de commencer.

.

Une fois finie, la jupe ressemblera à ça:

.

Avant d’en arriver là, il y a un tout petit peu de maths à faire mais c’est tout simple.

D (diamètre intérieur) = tour de taille / pi (3,14)

L = longueur désirée + marge de l’ourlet (3cm)

.

.

Pour ne pas s’embêter à tracer un cercle complet, on va tracer un quart de cercle à couper 4 fois.

N’oubliez pas d’ajouter une marge de couture sur les bords droits et dans votre cercle intérieur (pour coudre la ceinture), donc ne coupez pas sur le trait mais plus loin dans le petit cercle.

.

Assembler les quarts de cercle (endroit contre endroit) sauf celui du dos (ou du coté) où vous allez y placer votre zip.

Sur la dernière couture, placez votre zip (attention à la marge de couture de la ceinture: 1,5 cm).

.

Tuto jupe cercle #2

.

.

Read Full Post »

Vu que c’est la mode partout, et que je ne peux pas vous montrer mon dernier projet, on va attaquer ce sujet qui recoupe fortement mes recherches sur les tenues qui vont bien en fonction des morphologies.

.

Oui, chez moi, ce sera projet portabilité et non wearability project. On est français ou on l’est pas. Flute !
D’ailleurs, les mots du genre fitting, outfit, etc, je n’en veux pas. J’essaierai toujours de les traduire car nous avons suffisament de vocabulaire pour ça.

.

Revenons-en à MOI et ma garde-robe soit mes habitudes vestimentaires.
Et bien, c’est simple. Pour sortir, c’est jean/t-shirt ou jean/sous-pull/pull. Pas très folichon !
Pour trainer à la maison, c’est la même chose en haut que pour sortir et au choix, mon pantalon flou ou ma jupe portefeuille en laine. Niveau variation et sexy, on repassera.


Deux autres éléments sont utilisés pour me couvrir, le pull à capuche en polaire et le « poncho » en polaire mais je ne les considère pas trop comme de vrais vêtements.

.
Niveau utilisation de mes coutures, c’est pas terrible mais à ça, il faut noter quelques éléments importants:
– j’ai principalement créer des costumes
– je suis frileuse
– je porte des chaussettes (de contention) tous les jours
– j’aime porter des vêtements pratiques et confortables

Avec ça, pas facile de porter autre chose que des pantalons. Si je ne me suis pas cousue de jeans maison, on va venir au fait que c’est une pièce assez compliquée. Sans compter que mon poids varie sur les hanches et donc je ne sais jamais si je pourrais porter le bas cousu quand il sera fini (ou alors il faut que j’en fasse à toutes les tailles). Je n’ai pas ce souci avec le pantalon flou et la jupe portefeuille car le premier est cousu d’office trop grand et la 2e est ajustable.

Pour le haut, c’est plus féminin en été avec des t-shirts de coupe femme. Par contre l’hiver, j’ai qu’une envie, c’est m’emmitoufler jusqu’au nez. Le moindre petit bout de peau dévoilé et c’est soit une angine, soit des gerçures. Pas glamour non plus.

.

Bref, que reste t-il à faire ?
Coudre des pièces similaires pour commencer car je ne me vois pas changer de non-style au départ. Avoir du fait-main, ce sera déjà beaucoup. Poursuivre avec du noir en bas et ajouter des couleurs froides mais intenses pour le haut (déjà en cours à petites doses).
– J’ai 2/3 des sous-pulls à remplacer donc la maîtrise du jersey s’impose.
– Me faire un ou deux jeans noirs. Pour ça, 2 grandes recherches à entamer: le tissu Graal (un beau jean noir uni) et un patron qui me permet de rentrer toutes mes hanches sans avoir une vue dorsale plongeante sur mes dessous.
– Me lancer dans le tricot de pulls (ça me parait tellement long). Ou alors trouver une tricoteuse avec qui troquer.

.

L’étape suivante ou le changement qui s’impose (mais tout doucement, hein. Faudrait pas bousculer Mamie Maxou dans ses petites habitudes).
– porter les petites robes qui attendent leur tour.
– trouver des patrons morpho-compatibles confortables mais plus féminins.
– trouver des astuces pour porter des tenues féminines sans devenir un glaçon sur pattes.

.

Je ne vais pas promettre des articles réguliers là-dessus car je sais très bien que ça me prendra du temps et que c’est loin d’être ma priorité. Mais vous verrez peut être quelques éléments qui se glisseront ici ou là dans mon planning surchargé pour avancer dans cette idée de créer une garde-robe « portable ».

.

Read Full Post »

Older Posts »